Histoire V

Pourquoi l'absinthe a-t'elle été
interdite?

Qu'était l'absinthisme?

Qui était Valentin Magnan ?


Histoire VI

Qu'étaient les meurtres de Lanfray?

Quand l'absinthe a-t'elle été interdite?

Que s'est-il passé après l'interdiction?

Y-a-t'il une renaissance de l'absinthe?
Qu'étaient les meurtres de Lanfray?

L'étau se resserrait lentement autour de l'absinthe. La goutte qui fit déborder le vase fut une série de meurtres familiaux
particulièrement brutaux pour lesquels on blâma - en grande partie injustement - l'absinthe.

Le plus célèbre de ces meurtres était l'affaire Lanfray, qui riveta la presse européenne en 1905.
Jean Lanfray, un paysan suisse
de souche française, après avoir bu deux verres d'absinthe, abattit sa femme enceinte et ses deux filles, avant de tenter de se
suicider. Il échoua, et fut trouvé le matin suivant jonché sur les corps de ses victimes. La réaction publique fut exceptionnelle, et
se fixa sur un seul détail, les deux verres d'absinthes consommés par Jean Lanfray avant les faits.

On oublia que le jour de l'attaque, Jean Lanfray n'avait pas consommé que deux absinthes avant de partir au travail - des heures
avant la tragédie - mais aussi une crème de menthe, un cognac, six verres de vin pour arroser son déjeuner, un autre verre de
vin après le travail, une tasse de café à l'eau de vie, un litre de vin en rentrant, puis un café au marc de bourgogne.

Il n'y avait aucun doute : l'absinthe l'y avait poussé. Quelques semaines plus tard, une pétition exigea l'interdiction de l'absinthe
en Suisse et fut contresignée par 82000 habitants de la région.

Les producteurs d'absinthe, se réalisant fort tard que leur commerce et gagne-pain était en danger, menèrent un combat
d'arrière-garde désespéré, organisant des contre-pétitions et promouvant les vertus de l'absinthe pour la santé. Cela causa une
mode pour l'absinthe "oxygénée", et plusieurs marques furent vendues sous le label d'"absinthe hygiénique".

Certains producteurs - comme Bailly et Cousin Jeune - produisirent des absinthes réputées "sans thuyone" ("absinthe sans-thuj")
- mais elles ne 'prirent' pas. Bien sûr, la science qui était supposée étayer les revendications de ces fabriquants était assez
doûteuse, et devint donc l'objet de dérision dans bien des journaux satiriques. Ironiquement, les résultats de tests récents
montrent que le simple processus de distillation permettait déjà aux absinthes 'normales' de se débarasser de presque toute la
thuyone présente dans la grande absinthe.

Une autre chose qui fut cruciale : même si dans certains cas, les producteurs d'absinthe étaient financièrement puissants, ils
n'avaient pas les connexions politiques requises à la Chambre des Députés, où siégeaient par contre beaucoup de grands
propriétaires héréditaires - souvent également propriétaires de vignobles.

Le fait que la direction du plus grand producteur, Pernod Fils, Arthur et Edmond Vielle-Picard, fût partiellement d'origine juive
n'arrangea pas les choses dans une France vacillant encore sous les coups de l'antisémitisme, (notamment de l'Action française,
et qui fut) exposé par l'Affaire Dreyfus.

La presse populaire, menée par le journal de gauche parisien "Le Matin", était farouchement prohibitionniste, et rien n'y fut, l'élan
menant à interdire l'absinthe était devenu irrésistible.
Quand l'absinthe a-t'elle été interdite?

L'absinthe fut finalement interdite en Belgique en 1905, en Suisse en 1910, aux États-Unis en 1912 et finalement en France -
occupée à autre chose et en état de choc après les premières défaites de la Grande Guerre - en 1915. Finalement, cet élixir
magique, qui avait si longtemps captivé, enchanté et inspiré toute une nation, sombra sans fracas dans l'indifférence générale.


Que s'est-il passé après l'interdiction ?

La plupart des grandes firmes produisant l'absinthe firent faillite, furent absorbées, ou se jetèrent sur la production de pastis.
Certaines firmes transférèrent leur production en Espagne, où l'absinthe ne fut jamais interdite et est encore fabriquée à petite
échelle. Un vestige de Pernod Fils continua à fabriquer de l'absinthe à Tarragona de 1918 jusqu'au milieu des années '60, bien
que le produit s'éloigna graduellement du produit original français d'avant l'interdiction, et était déjà considérablement différent
en 1950.

Dans le Val de Travers en Suisse, la production d'une absinthe incolore (et donc plus discrète) dite "La bleue" devint clandestine,
et la contrebande existe encore à ce jour à une assez grande échelle.

Dans beaucoup de pays, l'absinthe ne fut pas contre jamais interdite - elle disparut tout simplement. L'absinthe ne fut jamais
interdite ni au Royaume-Uni, ni dans l'Europe du Sud et de l'Est.


Y-a-t'il une renaissance de l'absinthe?

La renaissance de l'absinthe, en dehors de la production continuelle mais atrophiée en Espagne, vit ses origines dans la levée du
rideau de fer, et surtout la "révolution de velours" en Tchèquoslovaquie en 1987.

Un entrepreneur Tchèque, Radomir Hill, héritant d'une petite distillerie des années '20, décida de produire un spiritueux dérivé de
la grande absinthe appelé 'absinth' [entre autres pour profiter du parfum d'interdit qui flottait encore autour de ce nom -ndt]
quand le marché libre fit son entrée. Les ventes décollèrent vite, surtout après une campagne publicitaire novatrice et réussie
positionnant l'absinthe comme la boisson nec plus ultra dans le monde des bars et night-clubs branchés.

D'autres producteurs en Tchèquoslovaquie et ailleurs se jetèrent dans la brèche, et maintenant l'absinthe est fabriquée à nouveau
en République Tchèque, Espagne, Allemagne mais aussi à plus petite échelle en France et en Suisse. (En France, la législation
interdit toutefois de les nommer des absinthes, et elles portent donc des noms comme "spiritueux aux etraits de plantes
d'absinthe").

Malheureusement, beaucoup d'absinthes modernes, y compris, honteusement, la nouvelle absinthe portant le nom Pernod, sont
des mélanges d'essence coloriés artificiellement, de qualité médiocre. Certaines marques allemandes et Tchèques ne sont qu'un
simulacre de ce que devrait être une véritable absinthe, avec très peu d'anis vert et parfois à peine une trace du caractère floral
et d'herbes requis.

De l'absinthe évoquant la tradition se trouve en France et en Suisse - François Guy, Lemercier, Kübler  - ou est vendue par
correspondance, chez  
Liqueurs de France , qui distribue Un Emile 68%, faite dans l'ancienne distillerie de Emile Pernot à
Pontarlier, une Verte et Blanche de Fougerolles, et les superbes absinthes Jade mises au point par le chimiste Ted Breaux,
historien de l'absinthe.
Histoire I Histoire II Histoire III Histoire IV Histoire V Histoire VI
Affiches Alambics Bouteilles Brouilleurs Carafes Carte postales Cuilleres à absinthe
Divers Fontaines Herbes Livres et journaux Papeterie - Catalogues, Factures, Photos Pichets d'absinthe
Plaques Pontarlier Pyrogenes Rituel Verres d'absinthe
Accueil Histoire et questions fréquentes Fabrication d'Absinthe Boutique d'antiquités sur l'absinthe Forum Français et Anglais Liens Contact
Copyright © 2002 - 2015 Oxygenee (France) Ltd.
Aucune image ou texte ne peut être reproduit ou employé, sous aucune forme, sans une permission écrite du propriétaire de ce site web.
HISTOIRES ET QUESTIONS FRÉQUENTES VI
Bienvenue au document "Histoire de l'absinthe" le plus détaille, précis et complet sur le "web" au sujet de l'absinthe.
L'information présentée ici est constamment mise à jour et étendue. N'hésitez pas à contacter
Oxygénée avec vos
suggestions pour corriger, embellir ou compléter ce document.
Le Musée virtuel de l'absinthe - Le monde de l'absinthe et des antiquités liées à l'absinthe. Cuillères à absinthe, verres, carafes, fontaines, livres, affiches sur l'absinthe